• Description

L'objectif de ce travail est de questionner l'influence du capital social de l'entrepreneur sur un certain nombre d'éléments déterminants de la création d'entreprises au Cameroun. De manière précise, il s'agit d'évaluer l'impact des relations sociales (familiales, amicales et professionnelles) de l'entrepreneur, sur sa capacité à surmonter les contraintes administratives, de financements, et d'équipements rencontrées lors de la création de son entreprise. En utilisant les données d'une enquête effectuée par le Centre d'Etudes et de Recherche en Economie et Gestion (CEREG) de l'Université de Yaoundé II auprès de 300 PME en 2011, les résultats obtenus par estimation de modèles probit et logit, montrent que l'impact du capital social sur l'élimination de ces contraintes est mitigé. Aussi bien les liens forts (relations familiales) que les liens faibles (relations amicales et professionnelles) réduisent de manière significative les contraintes administratives.